From the magazine forumpoenale Heft Nr. 2/2010 | S. 109-111 The following page is 109

Noli me tangere

I. La crainte

«Touche pas à mon droit pénal» n’aurait certainement pas convenu comme titre dans une respectable revue juridique alors que la locution latine invite le lecteur à découvrir ce que peut signifier cette injonction.

Celle-ci traduit en réalité l’inquiétude d’un magistrat pour l’évolution d’un droit pénal qui change si fréquemment de contenu que la correcte application de la loi paraît aujourd’hui compromise. En médecine, Noli me tangere désigne un ulcère qui ne cicatrise pas. On pourrait y voir une analogie avec les incessantes révisions de la partie générale du Code pénal.

Il est vrai que toute science (juridique) est évolutive et grandit en complexité. Il n’y a aucune raison que le droit pénal échappe à cette règle. Dans cette matière, le droit est en effet confronté en permanence à l’universalité de sa mission: appréhender les faits les plus variés de notre société, souvent les plus étranges de la vie humaine.

Le juge pénal…

[…]
Melden Sie sich für den forumpoenale-Newsletter an und bleiben Sie informiert.