From the magazine forumpoenale Heft Nr. 3/2009 | S. 181-183 The following page is 181

Réhabilitons la peine privative de liberté!

I. Le constat des praticiens

A l’heure où responsables politiques, juristes et criminologues discutent de l’effet des sanctions du nouveau droit, il paraît utile d’exprimer le point de vue du juge pénal, qui choisit la sanction en présence de celui qui la subira. Il s’agit donc du magistrat de première instance, car aussi bien le juge de l’instance de recours que le juge fédéral de la Cour suprême statue, le plus souvent pour le premier et toujours pour le second, à la vue d’un dossier uniquement. Or, le principe de l’individualisation de la peine est tout d’abord assumé par celui qui interroge l’accusé pour éprouver, le cas échéant, son accessibilité à la sanction et par conséquent veiller concrètement à l’application du droit pénal. Il le fera évidemment en choisissant avec mesure et discernement dans l’éventail des sanctions celle qui éloignera, autant que faire se peut, le condamné de la récidive.

Avec le nouveau droit, cette tâche s…

[…]
Melden Sie sich für den forumpoenale-Newsletter an und bleiben Sie informiert.