From the magazine forumpoenale Heft Nr. 6/2015 | S. 333-337 The following page is 333

Le défenseur et l’autorité pénale: confiance ou méfiance?

I. Introduction

Le droit du prévenu à l’assistance d’un défenseur constitue l’une des garanties cardinales du procès équitable, consacrée au plus haut niveau par les art. 6 § 3 let. c CEDH1, 14 ch. 3 let. d Pacte ONU II2 et 32 al. 2 Cst. et concrétisés dans la loi formelle aux art. 127 al. 1 et 129 al. 1 CPP3. En principe4, le rôle de défenseur est réservé à un avocat, au sens de la LLCA5.

Généralement issus d’une même filière de formation, sous réserve des forces de police, les avocats et les magistrats occupent des positions différentes, parfois frontalement opposées, sur l’échiquier de la justice pénale. Le magistrat poursuit un intérêt public, celui de la justice pénale, tandis que le défenseur veille à protéger un intérêt individuel, celui de son mandant. Le magistrat jouit généralement6 d’un pouvoir décisionnel, le cas échéant avec un recours possible à la force, alors que le défenseur ne jouit que du droit d’argumenter, de…

[…]
Melden Sie sich für den forumpoenale-Newsletter an und bleiben Sie informiert.